Vers le haut

Interview Christopher Haase

PHOTO : Audi Sport

« 60 degrés Celsius dans le cockpit : le sport automobile est mentalement très exigeant ! »

Le pilote allemand d'Audi Sport, Christopher Haase, est l'un des meilleurs pilotes lorsqu'il s'agit de courses de 8, 12 ou 24 heures. Ses victoires de ces dernières années montrent qu'il roule vers la victoire sur presque tous les continents au volant de l'Audi R8 LMS : 1ère place aux 12 Heures de Sepang 2016, 1ère place aux 24 Heures de Spa 2017, 1ère place aux 8 Heures de Californie 2018, 1ère place aux 24 Heures de Dubaï 2019. Nous voulions savoir ce qu'il en était : Comment se concentrer pendant 24 heures ? Comment s'entraîne un athlète professionnel du sport automobile ? Et à quoi fait-il attention dans son alimentation ?

Christoper, peux-tu nous expliquer comment tu es arrivé dans le sport automobile ?

Je suis entré dans un club automobile quand j'étais adolescent. Un jour, l'idée m'est venue de faire un projet junior. En tant que plus jeune pilote, j'ai eu la chance de faire partie de l'équipe de la Coupe Dacia Logan de l'ADAC à l'époque. C'est à ce moment-là que la passion a commencé ! L'équipe s'est classée troisième au championnat et j'ai pu gagner ma toute première course à l'âge de 18 ans.

Que s'est-il passé ensuite ?

Un an plus tard, j'ai participé à l'ADAC GT Masters avec les célèbres voitures GT3, où je suis devenu le premier champion du GT Masters en 2007. Plusieurs titres de champion d'Europe en FIA GT4 SL et FIA GT3 ont suivi. Je pilote maintenant pour les clients d'Audi Sport depuis ma première course avec Audi en 2011.

À quoi ressemble une saison de course sur le circuit professionnel ?

Le sport automobile ou les courses de GT, signifie que tu voyages constamment à travers le monde. En tant que sportif GT, je participe généralement à 20-28 courses par an, auxquelles s'ajoutent de longues journées d'essai. Cela signifie que tu peux facilement faire 14 week-ends de course d'affilée, comme ce fut le cas pour moi en 2020.

À quoi ressemble une journée d'entraînement typique ?

En raison de tous ces déplacements, il n'est pas si facile d'organiser une journée d'entraînement «normale». Dans l'idéal, j'aime faire de la musculation et de l'endurance le matin et du cardio l'après-midi. Dans le sport automobile, il faut avoir une constitution physique équilibrée. Cela signifie : pas trop de poids, une musculature solide et une bonne endurance. J'aime faire de la course à pied et du spinning pour l'endurance et l'entraînement par intervalles. Je préfère tout faire à l'intérieur, là où on ne sent pas le vent. De plus, avec une température intérieure élevée, on s'entraîne aussi à la chaleur.

Tu as déjà remporté de prestigieuses courses de 24 heures et plusieurs courses de 12 heures. Comment fais-tu pour rester concentré ?

Mentalement, le sport automobile est extrêmement exigeant. Il faut faire plusieurs choses en même temps pour ne pas perdre un dixième de seconde ! Garder un œil sur les adversaires, gérer les paramètres de la voiture, informer l'équipe ou recevoir des informations de l'équipe. La concentration est la clé de ce sport. Le problème est qu'il est difficile à entraîner. Pour moi, cela a été payant de me concentrer entièrement sur le repos et la récupération dans le cockpit après une partie de course. Pendant les deux heures qui séparent les deux périodes de repos, j'essaie de donner au corps ce dont il a besoin et, sinon, de me calmer mentalement. Mais à un moment donné, l'épuisement devient si grand que le corps et la tête fonctionnent comme dans un tunnel. En général, je pense que la concentration est mieux entraînée par des courses fréquentes.

Que consommes-tu pendant une compétition ?

La nutrition est bien sûr une partie très importante de tout sport, y compris le sport automobile. Pour moi, la chose la plus importante est la tolérance. Et c'est là que les produits de SPONSER m'aident le mieux possible : aussi bien dans les courses de sprint que d'endurance ! Mon aliment sportif préféré pour les courses et après est la HIGH ENERGY BAR salty+nuts. Les GEL LIQUID ENERGY sont aussi des compagnons constants pour avoir assez de puissance et les bons nutriments. Ma boisson pour la course est la COMPETITION orange, que je bois déjà quelques jours avant le week-end de la compétition.

Comment fais-tu face à la chaleur dans le cockpit ou en voyage ?

La chaleur est un facteur crucial dans le sport automobile. Il n'est pas rare d'atteindre environ 60° Celsius dans le cockpit ! Tu peux difficilement imaginer la quantité de liquide et de nutriments que tu perds pendant un double relais de 2 h 20 min. En période de stress, j'utilise IMMUNOGUARD pour renforcer mon système immunitaire. J'ai eu de très bonnes expériences avec ce produit. Par temps chaud, le RED BEET VINITROX m'aide à améliorer le flux d'oxygène dans mon corps.

Tu trouveras de plus amples informations sur Christopher Haase sur son site webet sur ses réseaux sociaux sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Articles associés
sur le sujet de » interviews
sur le sujet de » conseil professionnel
sur le sujet de » système immunitaire

Produits appropriés

High Energy Bar
High Energy Bar Info de base
CHF CHF 0.00
  • Densité énergétique élevée
  • Une compatibilité optimale
  • Libération échelonnée de l'énergie
Immunoguard
Immunoguard Info de base
CHF CHF 29.50
  • Renforcement du système immunitaire
  • Sur une base naturelle et végétale - sans additifs
  • Prise : Préventive ou aiguë
Red Beet Vinitrox
Red Beet Vinitrox Info de base
CHF CHF 18.00
  • 1 shot de Red Beet contient la teneur en nitrate de 500ml de jus de betterave rouge
  • Influence positive sur les agrégations plaquettaires
  • Meilleurs tests de seuil de lactate dans les soins de la médecine sportive.
Liquid Energy
Liquid Energy Info de base
CHF CHF 0.00
  • Gels avec la plus haute densité d'énergie
  • Compatibilité optimale
  • 6 variantes / arômes différentes
  • Sans conservateur, sans lactose